boxed
border
https://foyer-erasme.fr/wp-content/themes/anya-installable/
https://foyer-erasme.fr/
#3691ad
style3
03 89 75 69 46
2 rue du ballon 68700 Uffholtz

Le Foyer Saint-Erasme

Le Foyer St-Erasme et son Histoire

le-foyer

La fondation

Pour bien cerner l’histoire du Foyer Saint-Erasme il convient de faire un peu d’histoire politique. Depuis 1870 l’Alsace est annexée à l’empire Allemand. Dans les années qui suivent, l’église catholique d’Alsace innove en créant des cercles de jeunes pour la formation et l’animation dans les villages. C’est une manière de « rester  français », d’où des noms latins choisis pour certains cercles et de former les jeunes, l’éducation populaire avant l’heure. La guerre de 1914-1918 stoppe certaines initiatives. A Uffholtz il faut attendre avril 1925 – alors que l’Alsace est de nouveau Française- pour que le curé Alphonse Heck puisse créer une association : Le Cercle catholique des jeunes gens. Cet homme énergique créé également  l’association Union en septembre 1925. Cette association paroissiale sera le support juridique pour la construction de l’actuel bâtiment du Foyer Saint-Erasme. Pour entreprendre la construction, il a pu bénéficier d’un legs de 1911 du chanoine Charles Landwehrlen, natif du village et ancien curé à Mulhouse.  La construction a pu démarrer en automne 1926 avec des fonds provenant du legs, mais aussi par l’achat par la paroisse de dommages de guerre, de quêtes ou ventes de charité. L’inauguration du bâtiment s’est  déroulé le 24 juillet 1927. L’activité va s’étendre et le curé Alphonse Heck, directeur du cercle, va créer en octobre 1927 une association pour les jeunes femmes. Le 18 juin 1940 les troupes allemandes entrent à Uffholtz.  L’association Union  est spoliée de son bien et le bâtiment devient la propriété du parti nazi à Munich, la NSDAP, qui en fait une « maison du parti ». Sombre période totalitaire. Après la guerre, en 1945, l’immeuble retrouve sa destination et ses légitimes propriétaires. La seconde guerre mondiale a entraîné la disparition puis la dissolution du Cercle catholique des jeunes gens et l’association féminine, alors que l’association Union a continué ses activités. Pour parfaire les animations, le nouveau curé Louis Lichtle, fonde en 1950 l’association Foyer Saint-Erasme qui ne sera juridiquement constituée qu’en 1956.

Quelles activités ?

Dès leur création, les cercles catholiques, comme les associations laïques telles les sociétés de gymnastiques, se donnaient comme mission d’animer les paroisses par des activités saines et organisaient la préparation militaire pour donner au pays des jeunes gens robustes, dynamiques et fidèles : un esprit sain dans un corps sain. Les cercles ont adhéré à l’Elsässischer Turnerbund (1898) ou ligue alsacienne de gymnastique et à la Fédération des cercles catholiques d’hommes et de jeunes gens (1900). Au Cercle à  Uffholtz on faisait de la gymnastique, de la musique de fanfare et du théâtre. A partir de 1950, au théâtre se sont  ajoutés un club de guitares et de mandolines, la projection de films en 1955, puis en 1958 on introduit le basket-ball, un peu de volley et une bibliothèque. A partir de 1965 on ajouta une section de bricolage pour les jeunes, une section philatélique, de la danse. En 1975 eu lieu la première marche populaire, en 1975-76 première transformation de la salle et création de la section de marche-montagne. Après la dernière saison de basket, le tennis de table se constitua en 1977, celle du tennis à l’extérieur en 1980 et création de la ludothèque en 1983. En 1993 est organisé la première montée vers saint Antoine et les 24 fenêtres de l’avent s’ouvrent en 2001.

paged
Loading posts...
link_magnifier
#ACAAAA
on
fadeInDown
loading
#ACAAAA
off